Souvenirs

Depuis l’âge de 14 ans, (aujourd’hui 47), je ne me souviens pas avoir arrêté de fumer un seul jour pendant toutes ces années, ce qui m’a certainement détraqué la partie du cerveau (si j’en ai encore une) qui sert à accumuler les souvenirs où la mémoire a buggué. Je paye aujourd’hui cette trentaine d’années de sur-consos en tous genres, ce qui se nomme la « polytoxicomanie ». Je suis conscient que pour en arriver là, j’ai certainement pris de tout et de n’importe quoi à partir du moment où ça fait dérailler la tête, où je me retrouve dans un monde irréel.

Jeckle

%d blogueurs aiment cette page :