L’auto-injection

Le Golden Standard

Brunö Counteract

Puisque nous parlons injection, voici le déroulement des étapes à suivre pour pratiquer une auto-injection à moindres risques (à savoir, éviter la contamination par des virus tels que le V.I.H, V.H.C, mais aussi par les bactéries qui entraînent la formation d’abcès…). Ces étapes sont inspirées du Golden Standard défini par Salim Mezaache de l’INSERM en collaboration avec APOTHICOM.

« Nouvelle Aube a participé à une rencontre à Genève le 22 Janvier dernier avec le Professeur Pittet, inventeur du gel hydro-alcoolique. Nouvelle Aube est désormais associée à une recherche pour connaître l’acceptabilité par les personnes qui injectent des drogues, d’une monodose de gel hydro-alcoolique comme méthode de désinfection des mains avant l’injection. A cette occasion a été défini un Golden Standard de la préparation de l’injection. »  Docteur Elliot Imbert.

Matériel nécessaire :

  1. Champ de soin stérile à usage unique (optionnel : à utiliser en rue, lieux insalubres…)
  2. Seringue stérile à usage unique
  3. Récipient métallique stérile à usage unique (Cup)
  4. Fiole d’eau pour préparation injectable non-ouverte
  5. Filtre stérile à usage unique (coton ou filtre membranaire)
  6. Tampon alcool 70*
  7. Garrot en latex (optionnel selon les pratiques)
  8. Tampon sec post-injection stérile à usage unique
  • La Préparation du produit

1. Bien se laver les mains et les sécher. En l’absence de point d’eau frictionner avec le gel hydro-alcoolique avant toute manipulation du produit injecté.

2. Délimitation d’une zone propre pour la préparation du produit (idéalement un champ de soin stérile)

3. Optionnel : Broyage du produit dans une feuille de papier propre (technique utilisée afin de rendre injectable certains médicaments)

4. Introduction du produit (broyé ou non selon le produit) dans un récipient métallique stérile (Cup) sans le toucher

5. Ajout d’eau pour préparation injectable provenant d’une fiole neuve

6. Optionnel : ajout d’acide ascorbique pour dissoudre le produit (selon le produit utilisé)

7. Chauffage du récipient à l’aide d’un briquet ou chalumeau (en fonction du produit)

8. Mélange à l’aide du piston de la seringue encore stérile et non-touché avec les doigts

9. Ajout du filtre coton dans le récipient en le prenant avec l’aiguille et/ou du filtre membranaire sur l’aiguille de la seringue

10. Remplissage de la seringue avec le produit à injecter à travers le filtre

11. Dépôt de la seringue sur la zone propre (plan horizontal)

  • La Réalisation de l’injection

12. Recherche de la veine (vue, toucher) : viser une zone de peau saine, éviter toute zone inflammatoire (rougeur,   chaleur, œdème)

13. Optionnel : Pose du garrot

14. Désinfection du point d’injection avec le tampon alcool

15. Introduction de l’aiguille dans la veine biseau vers le cœur

16. Retrait du garrot (si utilisé)

17. Injection du produit

18. Retrait de l’aiguille

19. Compression à l’aide du tampon sec post injection sans toucher la face posée contre la peau

 20. Elimination du matériel usagé dans un collecteur pour DASRI (Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux).  

%d blogueurs aiment cette page :