Focus sur le GEM-Club Parenthèse

dans le cadre du projet « L’amour dans tous ses états »

« Un Groupe d’Entraide Mutuelle (GEM) a pour but de favoriser des temps d’échanges, d’activités et de rencontres susceptibles de créer du lien entre personnes souffrant d’un trouble psychique, afin de permettre une reprise de confiance de la personne dans ses potentialités et ses capacités. Les adhérents se soutiennent mutuellement notamment en termes d’insertion sociale, professionnelle et citoyenne. La fonction première du GEM est de rompre l’isolement et de favoriser le lien social, à l’intérieur comme à l’extérieur du GEM, sur un mode de fonctionnement fondé sur une co-construction des décisions relatives au GEM par ses membres. »
« L’amour dans tous ses états » est un appel à projet de la Fondation de France portant sur la Thématique de la Vie affective, la Sexualité et la délicate question de la Parentalité. Dans le cadre de ce projet, qui s’est déroulé de février 2020 à juin 2021, les adhérents du GEM-Club Parenthèse se sont mobilisés pour décliner ce sujet au cours d’ateliers animés par des intervenants multidisciplinaires : atelier vidéo (animé par Emmanuel Vigier & Agathe Dreyfus), atelier écriture (Myriam Eck), atelier théâtre (Patrick Touja), atelier radio (Nelly Flecher) et atelier d’art-thérapie (Aurélia Lorenzo). L’aventure a été filmée pendant plus d’un an pour se terminer par un spectacle. 

Les textes qui suivent sont extraits des ateliers d’écriture animés par Myriam Eck dans les locaux du Gem-Club Parenthèse :

Des mots couchés sur des pages
Des univers qui se rencontrent
Des idées qui s’entrelacent
Une cohésion de groupe se construit
J’aime cet espace d’expression
La nouveauté à chaque fois

Pourquoi les parents se disputent ?
Pourquoi on met trop de temps à conclure ?
Pourquoi c’est trop compliqué à trouver l’âme sœur ?
Jérémy

Depuis qu’on s’est quittés, je souffre mais hélas il fallait bien qu’on voie la fin du tunnel.
Combien j’aurais aimé que notre relation perdure, au-delà des circonstances,
mais il fallait bien une réponse à notre histoire qui n’a pu trouver de solution autre que la rupture.
Combien d’amoureux ont prêté serment pour l’éternité mais hélas tel est notre destin.
« L’amour est une belle fleur épanouie, qui se fane dans le doute ». (Proverbe)
Rafik

Mon premier amour
Je t’écris car depuis 18 ans que nous nous connaissons nous avons eu des hauts, des bas et surtout et par-dessus tout nous avons eu notre enfant, tu es parti un jour qu’elle avait encore besoin de toi, tu as dû avoir tes raisons. Mais maintenant qu’elle grandit elle me pose des questions, sur son papa, et sa famille. Elle n’ose pas t’appeler et moi je n’ose pas te déranger de peur que tu aies refait ta vie. Tu es si loin de nous, j’espère que ton adresse est toujours la même, mais je ne sais pas. Je tente ma chance et si cette lettre me revient sache que ta fille et moi pensons à toi.
Anonyme

Petit Scoubidou
Tu es né un 31/10, tu es beau et fier comme un scorpion.
On te fête à Halloween mais tu n’es pas un monstre.
Tu étais aimé par Maman et Papa, né dans la ville du soleil.

Je n’ai pas peur des chiens (Scoubidou).
Tu aimais les chevaliers d’or.
Certains t’appelaient Sammy Davis, ou Bart Simpson.
Tu étais petit et t’es devenu grand.
J’aimais beaucoup les pizzas et les pièces de monnaie.
Je jouais sur la place et j’ai embrassé Amel.
Scoubidou

La prise de médicaments entraîne parfois chez moi des troubles de compréhension. Processus fréquent chez les personnes ayant des troubles psychiques.
Il faut que les jeunes et les moins jeunes mettent un préservatif pour se protéger des MST et par respect pour leur partenaire.
Faire l’amour en musique est très agréable et change du train-train quotidien.
La parentalité encadre les gens qui souffrent de troubles psychiques et est censée les aider (non-dits).
La maladie qui caractérise le mieux les troubles de l’humeur est la bipolarité.
Les médicaments nous soulagent au niveau psychique en cas de troubles psychiques mais ont des conséquences négatives sur la santé (foie, cerveau).
On peut, tout en étant malade psychiquement, avoir de la complicité envers plusieurs personnes.
« L’amour vrai existe-t-il ? »
Oui car certains couples âgés sont très soudés et complices comme au premier jour, mais ce n’est pas donné à tout le monde de le rencontrer, et surtout de le faire perdurer.
Régine

Je suis dans la compréhension de ce que tu me dis, ce que tu fais.
C’est le processus de l’apprentissage de ce qu’est une relation.
Nous avons confiance en l’un et en l’autre mais nous mettons toujours des préservatifs pour faire l’amour.
Nous aimons aussi écouter de la musique ensemble, elle nous inspire.
Tu me parles d’avenir et tu envisages les responsabilités de la parentalité.
Tu te demandes si c’est compatible avec tes troubles de l’humeur.
Car tu prends des médicaments, tu es bipolaire.
Tu voudrais que tout se fasse en toute sécurité.
J’ai peur de ton éventuel éloignement de moi avec ces questions.
Tout cela, construit notre intense complicité.
Ingrid

Je pense souvent à toi mon ami car tu as toujours été là car tu es double j’espère que tu as gardé ta couleur marron avec ton bois de cèdre. Quand j’ai découvert à l’âge de 11 ans comme tu étais double mon banc.
Je te monte comme un cheval ensuite je te dis « vas-y pars au galop ! ». Je disais « que je t’aime mon ami ! » je pense et en plus je t’aime. Aujourd’hui j’espère que tu es toujours à Château-Gombert.
Je te dis « vas-y dépasse tous les autres chevaux ». Mon ami après tant d’années as-tu une pensée pour moi mon ami et dire et en plus je pense souvent à toi et toi tu penses à moi mon banc de Château-Gombert. Je suis bien mon ami le banc, je t’ai donné le nom de « Cui cui » mon banc à moi de Château-Gombert ensuite je t’ai baptisé Hercule et je me suis endormi sur toi mon banc je dormais sur Hercule mon cheval avec toi mon banc de Château-Gombert mon banc je te confie mes secrets mon banc de Château-Gombert j’espère te voir malgré les siècles et des siècles je te reverrai à Château-Gombert.
André

L’amour avec un grand A. L’amour partagé. L’amour réciproque.
J’en rêvais. Je ne l’ai pas vécu. Alors la dépression est arrivée.
Car sans amour, la vie n’a pas d’intérêt.
L’intimité je ne connais pas. Je parle à travers et à tort de ma vie.
De ce fait je n’ai aucune notion d’intimité.
La tendresse est l’amour avec retenue.

L’amour je n’y crois plus.
Les étreintes sauvent l’âme de son cas désespéré.
Je ne connais que des relations conflictuelles.
Si seulement j’avais un vrai protecteur.
De par ma maladie, j’ai un attachement trop fort envers autrui.
La chaleur humaine me fait peur et m’attire à la fois.
La fidélité est une preuve d’amour.
Quoi de plus douloureux que d’aimer et n’avoir pas de retour.
Je ne suis pas obligée de me sacrifier pour être aimée.
Le baiser volé est un joli cadeau.
J’espère que Maman est heureuse dans l’éternité. Elle me manque beaucoup.
Cathy

L’amour c’est rougir sous le simple regard de la personne aimée, perdre ses moyens, trembler et ne plus arriver à parler, avoir des petits papillons dans les yeux tout le temps, chantonner bêtement sans s’en apercevoir, ah l’amour, cela rend bête et intelligent à la fois, vous êtes anxieux et ravi en attendant la personne de votre cœur.

L’amour c’est pleurer constamment en pensant à l’autre partie, ne plus avoir envie de vivre, se jeter du deuxième étage de la Tour Eiffel, jongler avec des tronçonneuses en marche et des bâtons de dynamite allumés, ne plus manger pendant 15 jours, ne plus dormir pendant un mois, voilà ce que peut être aussi l’amour.

L’amour ce n’est pas très glorieux des fois, cela vous fait faire des choses stupides, aller espionner l’être aimé par jalousie, lui planquer son téléphone, jeter et déchirer sa petite culotte, oui l’amour ce n’est pas la joie des fois, c’est plutôt la stupidité.

Sans amour, la vie vaut-elle d’être vécue ?
Pas d’amour, pas de but, pas de présence féminine, ah oui, sans amour, c’est pas la vie, elle serait longue et insipide, des buts de vie à atteindre normaux pas comme l’amour, irrégulier et incertain, oui sans amour pas de vraie vie, ce petit grain de folie qui vous change une personne, qui la corrompt mais dans le bon sens.

Celle qui est aimée, cruel dilemme, il y en a eu tant, en fait pas tant que cela de vrai amour, plutôt deux finalement, que de bons et mauvais souvenirs avec l’être aimé, que de moments merveilleux, que de disputes, quand on aime cela se rythme souvent entre passion et dispute à l’être aimé, proche et si lointain à la fois, oui maintenant lointain, le temps passe inévitablement et écrase des fois tous les amours, et finit par vous faire haïr cet être aimé, amour et haine, des sentiments si proches à la fois finalement.
Daniel

Une émission radio d’une heure avec les adhérents du GEM-Club Parenthèse, qui explore la thématique de la vie affective sous toutes ses facettes : http://www.radio-la.fr/lamour-dans-tous-ses-etats/

Une vidéo de « L’amour dans tous ses états », par les usagers du GEM-Club Parenthèse) : https://www.youtube.com/watch?v=UJA-tgEDJCU

Gem-Club Parenthèse, 28 rue Bérard 13005 Marseille. 06 79 96 34 24 https://www.espoir-provence.fr

%d blogueurs aiment cette page :